.

Tous les articles depuis la création du site.

Étape importante! La réception du premier triporteur.

100 8086 [640x480]Après de longues semaines de préparation, de réflexion et d'organisation.

Il fallait bien rentrer dans le concret. C'est chose faite avec l'achat de notre premier triporteur.

Jusqu'à présent nous n'avions qu'un projet à présenter.

Avec l'arrivée d'un premier véhicule, l'action de notre antenne va pouvoir prendre une dimention moins virtuelle.

Les premiers passagers attendent déjà avec impatience la sortie inaugurale du triporteur.

 

ZUT! Un pneu crevé! Un incident de transport.
Féline intriguée...
Réparer une crevaison! C'est pas sorcier!
Un peu de colle de citrouille pour réparer la chambre...
...une rustine par sécurité.
Tout est assemblè!
Prêt à rouler.
De face...
...de dos.
Taxi driver.

 

Inauguration à Pleyber-Christ

. 100_8136.JPG. L'activité de notre antenne est officiellement lancée. Vendredi 9 septembre a eu lieu l'inauguration du triporteur devant un aréopage d'élus, responsables d'établissements, sponsors et futurs soutiens de notre action. Nos deux "testeurs" du jour Jean-Yves et Francis ont volé la vedette à la machine. Et ce n'est que justice,car c'est l'humain qui est au coeur de cette action et non  la mécanique, aussi exotique et ingénieuse soit-elle!

100_8135_640x480.JPG

 

 

 

 

 100_8143_640x480.JPG

 

 100_8180_640x480.JPG

 

 

 

Ci-dessous les articles publiés dans la presse relatant l'événement.

Pays de Morlaix. Le triporteur promène les personnes âgées

  •  

Dans la région de Morlaix, l’association À vélo sans âge permet aux anciens de retrouver le plaisir du vélo. François et Jean-Yves, 87 et 92 ans, ont tenté l’expérience.

L’association À vélo sans âge, de Morlaix, a lancé vendredi, à la Résidence du Brug, maison de retraite de Pleyber-Christ, un premier triporteur destiné à promener les personnes âgées. L’idée, portée par la vingtaine de bénévoles de l’association, coordonnée par Ernest Le Bris, est d’offrir aux personnes âgées, résidents de maison de retraite ou à domicile, de petites sorties gratuites à bord du triporteur, au grand air et en toute sécurité.

« Cela permet aux personnes âgées de rester actives dans la communauté, précise Ernest Le Bris. Cela leur redonne le droit de vivre la ville et la nature, cela crée un pont entre les générations en valorisant le transport doux et non polluant. Et puis, il y a une vraie originalité et un contact entre les gens. »

Être dans la communauté

Le prix de l’engin, fabriqué au Danemark et motorisé électriquement, est de 5 000 €. « Nous sommes en recherche de sponsors, mécènes, partenaires, pour financer ce triporteur et d’autres à venir. » Déjà, une douzaine de maisons de retraite ont manifesté leur intérêt pour ces balades tranquilles permettant de retrouver des sensations de vitesse, la caresse du vent, les odeurs de la nature, faisant renaître des souvenirs.

Vendredi, deux premiers résidents, François Mingam, 87 ans, et Jean-Yves Madec, 92 ans, ont pris place à bord du triporteur pour une balade dans la campagne, puis dans le bourg, jusqu’à la médiathèque du Porz-Ruz. « C’est mieux qu’en voiture, commente l’un d’eux. On a le temps de tout voir. C’est confortable. On repartirait bien, mais il faut laisser la place aux autres ! »

Lancement d'un financement participatif

L’association va lancer une plateforme de financement participatif via le site Ulule, avec l’accroche « À vélo sans âge 29 ». Les bénévoles iront présenter le triporteur aux établissements d’hébergement de personnes âgées dépendantes de la région de Morlaix « qui pourront, s’ils le veulent, acquérir des triporteurs et, pourquoi pas, mettre en commun leurs achats ».

L’association À vélo sans âge sera présente ce samedi 10 septembre à la foire aux chevaux de Commana, plus tard sur le marché de Morlaix, à la Fête des Utopistes du Cloître-Saint-Thégonnec le samedi 17 septembre, au lancement de la monnaie locale le Buzuc à Locquénolé, et à la balade détente au fil de l’eau à Morlaix, début octobre.

 

 

Sophie Prévost Annoncée en début d'été, la nouvelle activité d' « À vélo sans âge » vient officiellement d'être lancée. Autofinancé, le premier triporteur a été testé vendredi, devant la résidence Ar Brug, à Pleyber-Christ.



Ernest Le Bris a les mollets affûtés. Depuis que le triporteur commandé au Danemark (le Télégramme du 13 juillet) est arrivé à Pleyber-Christ, il y a une semaine, le retraité, amateur de sport, de VTT et de solidarité, ne se lasse pas de tester le vélo électrique à trois roues. Stocké chez lui, l'engin est donc l'outil indispensable de la toute nouvelle antenne locale de l'association nationale « À vélo sans âge ». Un test grandeur nature a eu lieu, devant la résidence Ar Brug, à Pleyber-Christ, jeudi après-midi.

« Qu'ils respirent le grand air »



Sur la selle : Ernest Le Bris, en tant que coordinateur, pour le Finistère, de cette activité inédite. À l'avant, assis côte à côte, le sourire aux lèvres, Francis Mingam, 87 ans et Jean-Yves Medec, 92 ans. Tous les deux sont des résidants de l'Ehpad. Le premier a aussi la particularité d'être l'ancien voisin d'Ernest Le Bris et de faire régulièrement des sorties en voiture avec lui. C'est d'ailleurs ça, la philosophie de ce triporteur. « Le principe est d'aller vers les Ehpad et les foyers de vie pour proposer aux personnes âgées de les emmener sur les lieux qu'elles ont connues, en bord de mer comme à la campagne, dans un ancien village ou, pourquoi pas même, en ville. On pourrait envisager un tour au marché de Morlaix, par exemple ! Le but est que nos anciens, quand ils le peuvent, ne restent pas confinés dans un établissement, qu'ils respirent le grand air et restent insérés dans la société ».

 

5.000 € la machine



Depuis que l'ancien éducateur spécialisé a lancé l'idée et l'antenne locale, en juillet, les demandes affluent. « Nous avons des contacts avec une quinzaine d'Ehpad du pays de Morlaix. Une vingtaine de bénévoles sont d'ores et déjà prêts à pédaler. Le Crédit Agricole nous soutient pour le financement du premier engin, qui se monte à 5.000 €, une somme qui sera complétée par un financement participatif sur une plateforme web, dès la semaine prochaine », poursuit Ernest Le Bris. Des démonstrations compléteront le lancement du dispositif, comme sur la foire à l'ancienne de Commana, hier, sur le premier festival des Utopies au Cloître-Saint-Thégonnec le week-end prochain, ou encore lors du lancement de la monnaie locale le Buzuk, à Locquénolé, le 2 octobre.

D'autres triporteurs à suivre ?


La suite logique ? « Fédérer les autres antennes qui pourraient émerger, à Brest ou à Quimper. Et puis trouver les fonds pour acquérir d'autres vélos, poursuit le coordinateur. L'idéal, pour démarrer, serait d'avoir un parc de trois à quatre machines ». Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Car, pas besoin d'être athlétique pour pédaler. Ernest Le Bris l'assure : « Mieux vaut avoir de la bonne humeur et de l'aisance à échanger que des gros mollets ! »


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/a-velo-sans-age-le-premier-triporteur-roule-a-pleyber-11-09-2016-11212924.php#bM6TKXYf0Sqath91.99

Les deux font la paire!

Un deuxième triporteur pour notre antenne!   Grâce au soutien de la Fondation Après Demain qui nous permet l'achat de notre second triporteur. La livraison tombe à point avec les beaux jours et le printemps qui s'annoncent.
Grâce à Morlaix Communauté et son secteur de la Cohésion Sociale nous avons financé notre premier achat. .Nous pouvons dorénavant doubler notre accompagnement auprès des Ehpad et Foyer de vie , sans oublier les personnes isolées vers qui notre démarche va également se diriger.
Les bonnes nouvelles ne s'arrêtent pas là puisque l'appel à projets que nous avons déposé auprès
du Conseil Départemental à été retenu et nous permet de poursuivre notre investissement en passant commande d'un triporteur permettant le transport d'un fauteuil roulant.
Il nous faut rapidement étoffer notre réseau de bénévoles, nous y travaillons et nous ferons grand plaisir de vous accueillir. Quelques améliorations notables sur ce dernier triporteur : 2 freins à disque pour plus d'efficacité, une visibilité accrue avec un transparent plus large et une fermeture éclair permettant l'ouverture partielle de la capote, ceci favorisera l'échange avec les personnes transportées.
logoapresdemain2

Plus d'articles...