Pays de Morlaix. À vélo sans âge, association sociale et solidaire

  • Ernest Le Bris, président de l'antenne Pays de Morlaix de l'association A vélo sans âge, en compagnie de Jane Salmon Nielsen, responsable de l'association à Rezé (Loire-Atlantique).
    Ernest Le Bris, président de l'antenne Pays de Morlaix de l'association A vélo sans âge, en compagnie de Jane Salmon Nielsen, responsable de l'association à Rezé (Loire-Atlantique). | Ouest-France

Ernest Le Bris, éducateur à la retraite, a créé l'antenne pays de Morlaix de l'association A vélo sans âge. Objectif : acheter deux triporteurs et recruter des bénévoles.

Il n'y a pas d'âge pour se faire triporter. Voilà le slogan porté par Ernest Le Bris, 68 ans, habitant de Pleyber-Christ. « Et ce n'est pas deux triporteurs que je veux, moi j'en vois dix. » Ambitieux ? Passionné plutôt.

Par le vélo, qu'il pratique depuis plusieurs décennies, et par les liens intergénérationnels. « On finira tous âgés et je me suis toujours intéressé à ces personnes parfois un peu délaissées, confinées. Beaucoup ont envie de faire des activités mais n'ont juste plus la force.» L'éducateur à la retraite cherchealors  comment coupler ses deux passions. Il trouve la réponse du côté du Danemark. « Là-bas existe déjà ce concept de vélo adapté pour le transport des adultes, j'ai trouvé l'idée géniale. »

Ernest Le Bris rencontre alors Ditte Jakobsen, Danoise installée à Capbreton (Landes). « Elle roulait avec son propre triporteur, il a vite fallu qu'elle s'organise un peu plus. » L'association A vélo sans âge est née en 2015. Depuis, des antennes ont été ouvertes à Rezé (Loire-Atlantique) et Lannion (Côtes-d'Armor). Celle du pays de Morlaix complète la liste nationale.

Financement participatif

L'association ne fonctionne qu'avec des bénévoles. Une quinzaine pour l'instant dans le pays de Morlaix. Reste les triporteurs à acheter. Le budget pour l'antenne crée par Ernest Le Bris, basé sur l'achat de deux vélos adaptés et électriques, est estimé à près de 12 000 €.

Pour réunir ce montant, l'association va mettre en place à la fin de l'été un financement participatif. « À Lannion, un Ehpad a financé le projet à hauteur de 500 euros, précise Ernest Le Bris, et une grande surface a payé 2 500 euros, alors il doit bien être possible de trouver des mécènes. » Pour l'instant la municipalité de Pleyber-Christ, par le biais du CCAS, a versé 200 euros. La Ville fournit également des locaux à l'association. Une réunion organisée vendredi dernier, a réuni des représentants de 11 Ephad de la région, de quoi motiver encore Ernest Le Bris. « Ils attendent d'en savoir plus, mais j'ai déjà de très bons retours de Carantec à Morlaix, en passant par Plouescat ou Landivisiau. »

Triporteurs pour tous

L'accès au service sera gratuit, à part une cotisation annuelle à l'association de 10 à 15 euros. « Un planning est déjà en place sur notre site internet, explique le président de la nouvelle antenne, nous mettrons en relation les personnes âgées et les bénévoles. »

De courtes formations seront organisées avant de laisser rouler triporteurs et triportés. Un service qu'Ernest Le Bris rêve déjà de voir élargi aux personnes handicapées. « J'imagine nos triporteurs le long de la voie verte, ça va être formidable », conclut le passionné, en donnant rendez-vous au curieux début septembre lors du Forum des associations à Langolvas.

Contact : www.avelosansage29.fr